8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 20:40

Au départ, je souhaitais parler des anti-transpirants Rexona, de leur efficacité, de leur odeur ténue mais agréable, de leur fraîcheur qui dure tout le long de la journée. J’y reviendrai bien entendu mais, je parlerai aussi des sels d'aluminium qui ces dernières années ont été pointés du doigt par une partie de la communauté scientifique.

         Rexona capture   
En testant la dernière nouveauté de Rexona, je me suis demandée comment un anti-transpirant pouvait tenir aussi longtemps sans fléchir et être aussi performant durant 24 heures ? N’y aurait-il pas la présence d’éléments douteux comme les sels d’aluminium ? Vous savez, cette substance présente dans les déodorants (les anti-transpirants en général), considérée quelques années auparavant (8 ans déjà) comme étant cancérigène et à l’origine du cancer du sein. Les scientifiques étaient formels. Depuis, je faisais mon possible pour n’utiliser que des déodorants ne contenant pas de sels d’aluminium.

Pour les besoins de ce test, j’ai donc demandé à Julie qui m’a fait parvenir les anti-transpirants Rexona, si aujourd’hui en 2011, j’avais toujours raison de m’inquiéter. Celle-ci m’a fait parvenir une documentation complète sur le sujet ainsi que des liens très précieux vers le site Unilever (détenteur de Rexona) que je vous invite à consulter. On peut aussi faire le point sur les sels d’aluminium et leur utilité comme suit, sous forme de quizz (source des informations : Rexona).

Les sels d’aluminium présents dans les anti-transpirants provoquent le cancer du sein.
Faux.  En 2003, une rumeur diffusée sur internet et reprise dans les médias a porté le soupçon sur le lien éventuel entre l’utilisation d’anti-transpirants et le cancer du sein. Bien que l’auteur présumé du mail, Gabriela Casanova Larrosa, professeur au Département de Biologie Cellulaire de la Faculté de Sciences de la République Orientale d’Uruguay, ait démenti en personne être à l’origine de l’information, plusieurs études publiées dans des revues scientifiques sont venues en parallèle alimenter ce bruit.

Afin de savoir si cette rumeur était fondée, un Groupe d’experts de renommée nationale et internationale a analysé l’ensemble des données scientifiques disponibles et a publié dans le Bulletin du Cancer les conclusions de ses recherches. Une seule étude importante publiée par le Journal of the National Cancer Institute en 2002 a analysé une population de plus de 1 600 femmes (813 femmes atteintes de cancer du sein et 793 témoins indemnes) dans laquelle 90 % des sujets utilisaient des déodorants. Cette seule étude, scientifiquement valable et menée avec rigueur sur le plan méthodologique, confirme l’absence d’un lien entre l’utilisation d’anti-transpirants et le cancer du sein.

Les conclusions du groupe d’experts rejoignent ainsi celles des Autorités de Santé française et américaine et confirment que l’utilisation d’anti-transpirants ne constitue pas un risque de cancer du sein. Fort de ce constat, il demeure essentiel de rassurer les femmes quant à cette rumeur infondée et de continuer à les informer et sensibiliser sur les facteurs de risques, les comportements de prévention et le dépistage organisé du cancer du sein.

Il est important de le souligner car aujourd'hui, j’étais encore persuadée que les sels d’aluminum étaient dangereux pour la santé.  Pas vous ?

Pour être totalement rassurées, les sels d’aluminium sont vraiment sans danger.
Vrai.
Chose que je j’ignorais : les actifs anti-transpirants classiques ou pierre d’alun contiennent eux-aussi intrinsèquement des sels d’aluminium. Utilisés depuis plusieurs dizaines d’années ils sont très bien tolérés par la peau. Ces ingrédients font l’objet de contrôles rigoureux, l’ensemble des produits qui en contiennent devant satisfaire à des règles de sécurité très strictes avant commercialisation auprès des autorités réglementaires des pays Européens. Ces actifs sont autorisés et déclarés inoffensifs pour l’utilisateur, comme l’a réaffirmé la Commission de Cosmétologie, le 16 décembre 2004. L’Afssaps (Agence française de Sécurité Sanitaire pour les Produits de Santé) et la FDA (US Food and Drug Administration) ont respectivement attesté en 2005 et 2006 qu’il n’existe, à l’heure actuelle, aucune preuve qu’un composant des déodorants / anti-transpirants puisse induire un cancer du sein et se sont prononcés en faveur de l’innocuité des produits cosmétiques contenant de l’aluminium. De plus, un groupe d’experts en cancérologie a effectué une revue de l’ensemble des données scientifiques disponibles et a conclu, dans un article publié dans le Bulletin du Cancer en 2008, qu’il n’existait aucun lien entre l’usage de déodorant / anti-transpirant contenant des sels d’aluminium et le cancer du sein.

Les anti-transpirants régulent la transpiration.
Vrai.
En plus du parfum, ils contiennent des agents anti-transpirants comme les sels d’aluminium qui sont efficaces, non seulement pour lutter contre la prolifération des bactéries, mais également pour réduire le flux de transpiration au niveau des aisselles, tout en laissant la peau respirer.

Les anti-transpirants sont plus efficaces que les déodorants.
Vrai.
Les déodorants et anti-transpirants diffèrent dans leur composition et dans leur mode d’action. Si les déodorants, contenant essentiellement des agents anti-bactériens et du parfum, permettent de diminuer et de masquer les odeurs corporelles, les anti-transpirants contiennent en plus des sels d’aluminium destinés à réduire l’écoulement de la sueur au niveau des aisselles. A ce jour, les sels d’aluminium sont les actifs qui apportent le meilleur niveau d’efficacité anti-transpirante et sont les mieux tolérés par la peau.

Maintenant que nous sommes toutes au parfum sur le fond du problème qui n'en est plus un dorénavant, place à l’innovation ou plutôt aux innovations Rexona en matière d’anti-transpirants.

Rexona capture 2

Rexona a bien raison d’affirmer qu’il révolutionne l’univers de l’anti-transpirant grâce à sa technologie inédite MotionSense. En quoi consiste-t-elle concrètement ? En fait, l’anti-transpirant s’active ou libère son parfum à chacun de nos mouvements, anticipant même les premiers signes de transpiration. En clair, l’anti-transpirant Rexona (sans alcool) ne nous laisse pas le temps d’empester. Ayant testé les anti-transpirants Shower Fresh et Coton, je vous livre mes impressions sous forme de quizz.

Rexona 001Rexona, les anti-transpirants Coton & Shower Fresh, aérosols de 200ml, prix de vente conseillé de 3,30€ à 3,60€.

L’odeur tient une journée entière et même au-delà.
Vrai.
Ces anti-transpirants Shower Fresh et Coton nouvelle génération sont particulièrement performants quant à leur tenue fraîche et parfumée (qui ne prend jamais le large), leur protection très longue durée. Même en cas de forte chaleur, le parfum du déo perdure (sans aucune exhalation nauséabonde venant des aisselles) et même en cas de transpiration intense (lors d’un effort sportif par exemple). L’anti-transpirant agit en gardant les aisselles propres, fraîches (c'est le maître mot) et parfumées.

L’anti-transpirant laisse des traces sur la peau et les vêtements.
Vrai et Faux.
Lors des premières utilisations, j’ai un peu forcé sur l’anti-transpirant, ce qui a eu pour effet immédiat de couvrir l’odeur de mon parfum et de créer une couche poudreuse blanche (qui néanmoins ne tâche pas les vêtements). Les jours suivants, je me suis rendue compte qu’il n’était pas nécessaire de trop en mettre. Ainsi, plus de traces blanches à l’horizon (peut-être de petits résidus) et la bonne odeur est toujours présente.

L’odeur est fraîche mais omniprésente.
Vrai et Faux.
Les aisselles sont rafraîchies pour longtemps. Je parlerais volontiers de fraîcheur estivale pour Shower Fresh et d'une douce brise marine pour Coton. Trois autres anti-transpirants sont dotés de cette technologie (Aloé vera, Biorythm et Au Minéral Naturel Pure) et certains sont déclinés en bille de 50ml.

L’utilisation de ces anti-transpirants semble compliquée.
Faux.
Avec ses formes ergonomiques, l’aérosol Rexona détonne dans le marché des déodorants. Ses contours, qui peuvent rappeler les courbes féminines, sont fins mais généreux. Avant de procéder à la première pulvérisation, il faut pousser le bouton-poussoir plat et peu banal vers le haut. Le concept est très moderne. On se croirait projeté dans une nouvelle ère grâce à cet élément novateur. Voyez ci-dessous.

Rexona 015

Les anti-transpirants Rexona MotionSense obtiennent une note au-dessus de la moyenne.
Vrai.
Ils sont efficaces et tiennent leurs promesses en toutes circonstances. Je donnerai la note de 9/10.

 

où trouver les produits rexona a la technologie motionsense ? Ils sont disponibles en grandes et moyennes surfaces depuis le mois de mars 2011. Plus d'infos sur Osez avec Rexona.

Merci à Julie pour ce test.     

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Janelle - dans Soins du corps
commenter cet article

commentaires

Diamant 09/08/2011 08:32


Merci pour cet article intéressant. C'est vrai que je n'osais plus utiliser les anti-transpirant aux sels d'aluminium. C'est un peu embêtant car les déos ne sont pas très efficaces à mon goût. Je
vais tester!


Janelle 09/08/2011 12:00



Avec plaisir ! Je trouve aussi que les déo ont une efficacité limitée et, on est tout le temps obligé d'en remettre. Les anti-transpirants Rexona m'ont vraiment plu ! Bon test et
à bientôt...



Oh Beauty ! 08/08/2011 22:23


Je les ai essayé et j'en suis fan, ce sont les déo les plus efficaces que j'ai pu tester jusqu'à présent !


Janelle 08/08/2011 22:26



Je suis bien d'accord avec toi  !!!!



Présentation

  • : Ma Beauté Noire Au Top
  • Ma Beauté Noire Au Top
  • : Un blog consacré à la beauté des femmes noires ! C'est une mine de conseils et de bons plans beauté, d'astuces maison, de bonnes adresses. Le tout saupoudré d'actu people 100% afro-américaine.
  • Contact

Abonnement à GlossyBox

Christmas250x250

Recherche

Mes partenaires beauté

 

 

Retrouvez-moi aussi sur...

Ma Page sur Hellocoton

   

Nombre total de visiteurs

mon compteur